Hébergements insolites

L’igloo de bois – Janvier 2019

Quel réconfort que de s’isoler dans un igloo avec des amis, avec rien d’autre qu’un poêle à bois pour se garder au chaud. C’est fou à quel point passer quelques jours sans réseau et sans technologie peut nous ressourcer et nous rapprocher.

*Anecdotes: Méga brain freeze dans le TGV, la f***ing quête de la paparmane bleue en pleine tempête de neige, l’urinoire improvisé !

*Hébergement: Le Rond Coin


Le Hobbit – Novembre 2018

Quelle expérience unique que de passer une fin de semaine dans une minuscule maison de Hobbit sans électricité, pour jouer à des jeux de société et passer du bon temps avec des amis exceptionnels.

*Highlights: Écouter le Seigneur des Anneaux (version commentée) tous ensemble – Danser la salsa et le swing dans notre espace restreint – VENEZUELA !

*Hébergement: Entre Cimes et Racines


Château Montebello – Janvier 2018

Rien de plus chaleureux que de passer quelques nuits dans le plus grand château en bois rond au monde… J’ai toujours adoré cet endroit, et surtout le célèbre et impressionnant foyer à six façades. Je pourrais littéralement passer des journées entières dans le lobby à lire et à regarder le feu !


L’Ermitage de Warden – Décembre 2017

Dès mon arrivée sur les magnifiques sentiers du site, je n’arrivais pas à croire qu’un endroit aussi beau et unique existe au Québec; et surtout qu’il soit si méconnu. En voyant les petits Ermitages en bois, les petites chutes et ruisseaux, les petits ponts en bois, on se croirait dans une contrée de Hobbits ! Ici, on devient des Ermites libres de faire ce qu’on veut, sans obligation de respecter les conventions sociales. La seule consigne en vigueur : être respectueux envers ceux qui désirent conserver le silence.

L’Ermitage a été un havre de paix pour moi, je ne voulais pas partir tellement j’étais bien. J’ai eu la chance de prendre une pause, pour simplement marcher dans la nature, m’émerveiller, redevenir un enfant, me ressourcer, pleurer, écouter le silence, me déconnecter de la technologie, et surtout, réfléchir. Une expérience totalement unique, j’ai déjà hâte d’y retourner !

*Anecdote: Me faire réveiller en pleine nuit par une odeur étrange, et réaliser que j’avais oublié le fire starter sur le poêle à bois, qui était en train de littéralement fondre, oups !


Tente Huttopia à Bic – Juin 2017

Mon dieu que ça fait du bien de faire du camping en tente Huttopia une fois de temps en temps. C’est le genre de camping sans tracas, qui nous permet de dormir en forêt tout en se reposant. Tout est déjà là, il ne reste qu’à apporter la nourriture, et à profiter du plein air !

J’avais hâte de camper au parc national de Bic, parce qu’un garde forestier que j’ai rencontré m’a dit que celui-ci était son préféré parmi tous les parcs de la SEPAQ ! Effectivement, le parc est assez impressionnant avec ses montagnes aux formes particulières, ses anses, ses îles, et ses paysages sculptés par les marées. Grâce aux yeux de lynx d’Alex, on a vu plusieurs chevreuils, lièvres, et même un renard roux et un geai bleu! On a aussi fait un petit arrêt au Canyon des Portes de l’Enfer, où on retrouve le plus haut pont suspendu du Québec, et les fameuses 300 marches de la «descente aux enfers».

*Highlights: Souper à l’Auberge du Mange Grenouille – moment épic en écoutant le CD de Muse pendant que l’orage approche – Avoir failli se faire frapper par la foudre en pleine rando :O

*Embuche: Y’a du moustique à Bic !


Cabane dans les arbres à Mégantic – Avril 2017

J’ai toujours voulu faire un voyage seule au moins une fois dans ma vie, donc je me suis dit qu’il serait plus sage de tenter l’exprience par une petite escapade avant; histoire de valider si j’aime l’expérience avant de me retrouver seule à l’autre bout du monde (merci Mélina pour le conseil) ! J’ai donc décidé de réaliser un de mes fantasmes: dormir dans une cabane dans les arbres, seule,  au fin fond d’une forêt. Pendant deux jours, il n’y avait que moi et ma rivière. C’est une expérience incroyable de se reveiller et se coucher en entendant l’eau couler en permanence, et rien d’autre que les sons de la nature.

*Anecdote: Avoir la chienne dans le noir total de la forêt, à compter les secondes interminables avant la fin de chaque photo de 30 secondes d’exposition. Au moins, j’ai réussi à capturer les étoiles pour la première fois!

*Hébergement: Sous un Ciel Étoilé

*Conclusion: Oui, j’ai adoré l’expérience d’une escapade seule. Voyager seule comporte des avantages et des inconvénients. C’est certain que c’est moins le fun que de voyager en couple, il y a moins d’interactions, de moments de rire, de partage du bonheur. Mais cela permet plus de moments de réflexion et d’introspection, et on ne fait aucun compromis sur ce qu’on a vraiment envie de faire, à chaque seconde.


Tipi amérindien à Rivière Rouge – Août 2013 & 2014

Vivre comme des amérindiens avec de bons amis, faire des sorties de kayak et de vélo, jouer à des jeux de société. Quoi demander de mieux?

*Anecdotes: La fois où notre sortie en kayak a été beaucoup trop longue – Le sauvetage de Gary – La game interminable de Risk qui ne s’est jamais terminée

*Hébergement: Camping Labelle et la Rouge

L’ensemble des photos est une propriété de Katherine Béland-Sensenstein & Alexandre Aspirot | copyright Katherine Béland-Sensenstein & Alexandre Aspirot – all rights reserved